Consommation

La consommation par secteur connait des évolutions contrastées

Une répartition sectorielle comparable à celle de 2015

La répartition sectorielle de la consommation est comparable à celle de l’année 2015.

Le secteur résidentiel est le plus important consommateur d’électricité avec près de 36% de la consommation finale, suivi par le secteur des entreprises (27%), de la grande industrie (17%), des PME/PMI (10%) et enfin le secteur des professionnels qui représente 10% du volume total.

PME/PMI, professionnels et particuliers : une relative stabilité

Les PME/PMI, les professionnels et les particuliers sont raccordés aux réseaux de distribution. Leur consommation, pertes incluses, reste relativement stable par rapport à l’année passée.

Ceci s’explique par le contexte économique atone pour les PME/PMI et les professionnels, et dans une moindre mesure par la faible consommation des ménages. L’application des directives et réglementations sur l‘efficacité énergétique des équipements contribue également à la tendance observée. A ces effets s’ajoute le ralentissement de la croissance du parc de nouveaux bâtiments chauffés à l’électricité, lié à la réglementation thermique 2012.

Secteur de la grande industrie : une année en dents de scie

La consommation de la grande industrie* directement raccordée au réseau public de transport s’élève à 66,6 TWh en 2016. Ce volume est stable par rapport à 2015.
Cette stabilité globale sur le volume annuel cache de grandes disparités sur la répartition mensuelle. Après un début d’année en forte hausse, les mouvements sociaux du printemps ainsi que les inondations survenues entre fin mai et début juin expliquent la moindre consommation de la grande industrie. L’embellie du second semestre permet d’atteindre l’équilibre par rapport à l’année passée.

* autoconsommation incluse, hors pertes, hors secteur énergie et hors 29 février