Flexibilite

Activité des responsables d’équilibre

Le dispositif de responsable d’équilibre permet aux consommateurs, producteurs, commercialisateurs ou traders, de procéder à tous types de transactions commerciales sur le marché de l’électricité à des échéances allant de plusieurs années à l’avance jusqu’au quasi-temps réel. La flexibilité offerte par ce dispositif permet aux acteurs de réagir aux différents aléas et de faire face aux incertitudes. Le responsable d’équilibre crée son portefeuille d’activité, et s’engage à régler le coût des écarts entre production et consommation constatés a posteriori sur ce portefeuille. Il est financièrement incité à équilibrer son propre périmètre et participe ainsi à l’équilibre du système électrique français.
Au 31 décembre 2016, 191 responsables d’équilibre disposent d’un contrat valide. 133 sont actifs au cours de l’année et 31 procèdent à des injections et des soutirages physiques significatifs sur le réseau.

Croissance des volumes échangés entre responsables d’équilibre

En 2016 on constate une hausse globale du volume des transactions des responsables d’équilibre :

  • Une hausse du volume des opérations de gré à gré (Notifications d’Echange de Blocs ou NEB) par rapport à 2015. Une partie de cette hausse s’explique par le transfert de la production renouvelable sous obligation d’achat dans un périmètre de responsable d’équilibre dédié.
  • Une augmentation des transactions sur la bourse Spot de 4%. Le volume échangé sur la bourse journalière de l’électricité française dépasse trois fois les 10 TWh en janvier, mai et juin.
  • Une hausse des transactions infrajournalières dans la continuité des années précédentes, due aux opérations de gré à gré (augmentation d’un tiers entre 2016 et 2015), et dans une moindre mesure aux transactions sur la bourse. Ces dispositifs apportent aux responsables d’équilibre de la flexibilité au plus près du temps réel.
  • Pas d’ARENH en 2016 : le prix de 42 €/MWh n’est plus compétitif par rapport aux autres produits de marché (gré à gré et bourse), sur lesquels les acteurs se sont reportés. Toutefois, suite à l’augmentation des prix à termes au second semestre pour livraison début 2017, le volume d’ARENH souscrit pour le premier semestre 2017 s’élève à 40,75 TWh.