Réseau de transport

Taux de pertes

Le taux de pertes en 2016 est stable

Lors de son transport entre les lieux de production et les lieux de consommation, l’électricité subit des pertes dont le volume dépend de la puissance transportée, de la distance de transport, des conditions météorologiques et des caractéristiques du réseau. Bien que ces conditions soient en grande partie externes, RTE veille à maîtriser le niveau des pertes grâce aux choix de développement et d’exploitation du réseau qui permettent d’optimiser le chemin parcouru par l’électricité dans la limite des marges de manœuvre existantes. Près de 80% de ces pertes correspondent à l’énergie dissipée par effet Joule et effet couronne sur les lignes à haute et très haute tension. D’autres effets y contribuent, notamment lors du passage du courant dans les postes électriques. L’impact environnemental des pertes est celui de la production d’électricité nécessaire pour les compenser.

En 2016 les pertes se sont établies à 11,09 TWh, soit un taux de 2,19% par rapport aux injections totales (production et importations).